Justice : Plusieurs responsables de magasins arrêtés pour «marché noir»

Written by on March 24, 2020

Source Haïti Libre


23/03/2020

Malgré la mise en garde du Ministère du Commerce à tous les commerçants opérant sur le territoire national, qu’ils leur est strictement interdit de profiter de la situation de « panique » provoquée par l’épidémie de Covid-19 dans le pays, et pratiquer une spéculation illicite c’est-à-dire appelée « marché noir », plusieurs commerçants contrevenants ont bravé cette interdiction.

Une pratique qui a de graves conséquences sur les famille les plus démunies qui se trouvent privé des produits essentiels à leur subsistance en raison de la hausse injustifiée et abusive du prix des produits de première nécessité.

Le Ministère rappelle à tous les commerçants que les dispositions légales prévoient une peine d’emprisonnement pouvant aller de 1 à 5 ans et une amende de 100,000 à 500,000 Gourdes (Art. 2 de la loi sur la spéculation illégale).

Des inspecteurs ont commencé à visiter les centres de ventes de produits alimentaires et pharmaceutiques pour vérifier le flux des prix appliqués aux produits.

De son côté Rameau Normil, le Directeur Général a.i,. de la Police National d’Haïti (PNH) a annoncé qu’il avait déployé dans toutes les zones des agents de surveillances afin de faire respecter ces mesures et invite les personnes victimes de « marché noir » à appeler le commissariat le plus proche ou bien l’un de ces numéro de téléphone 4730 2691 / 2943 1868

Dimanche 22 mars, suite a la visite d’inspecteurs du Ministère du Commerce, plusieurs responsables et gérants des supermarchés « Fresh Market » « Konpa Market » et « Caribbean Market » ont été arrêté par la police en présence d’un juge de Paix accusés de « marché noir » et spéculation illégale (abus sur les prix) ainsi que les responsables de la pharmacie « Obonsoins ».


Reader's opinions

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *



Current track

Title

Artist