Le capharnaüm des stations à essence

Written by on September 9, 2019

C’est un véritable capharnaüm dans les stations à essence de la région métropolitaine de Port-au-Prince, après la pénurie de la semaine écoulée. Une situation incontrôlée avec des foules d’individus munis de récipients, d’automobilistes et de chauffeurs de taxi moto en quête de carburant. 

L’absence de discipline paralyse la vente, concède David Turnier, président de l’Association nationale des distributeurs de produits pétroliers (Anadipp), tirant la sonnette d’alarme. Il concède que les gérants de stations ne peuvent rien faire face à l’affluence qui met en danger les entreprises. 

M. Turnier estime que la ruée vers les stations à essence pourrait diminuer lorsque le carburant sera disponible dans toutes les stations. 

La distribution du carburant dans les stations à essence devrait s’intensifier au cours des prochaines 48 heures. Les responsables de l’Anadipp en quête de solution envisagent d’affecter un jour spécifique pour la distribution de chaque produit.

Entre temps M. Turnier appelle à une intervention des forces de l’ordre pour ramener le calme et la sérénité dans les stations. La situation est rendue plus difficile par l’agressivité des individus munis de récipients. Ces gens sont en réalité des revendeurs et ils sont déterminés à défendre leur négoce. 

Le chef du Parquet de la capitale, Paul Eronce Villard, a rappelé ce jeudi 5 septembre 2019, qu’il est interdit de revendre du carburant dans les rues. Il presse les forces de l’ordre à appréhender les individus surpris en flagrant délit. 

LLM / radio Métropole Haïti


Reader's opinions

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *



Current track

Title

Artist